Cette semaine je suis retombée sur les primes de la Star Academy 2! Et bien sûr j’ai été submergée par une vague de souvenirs et d’émotions.

J’ai revu la tête de Eva et Anne-Laure, deux candidates que man pa té sa wè, l’une ne sachant pas chanter, l’autre ayant la voix de Claude François (en 2002) #ringarde!

STAR ACADEMY 2: LES VRAIS SAVENT

Et là gros flashback: je me suis souvenue que je tenais un CAHIER DE STARS (c’est un concept) dans lequel je passais en revue les candidats de télé-crochets: Star Ac, Nouvelle Star, Pop Star…

Bref en gros je les critiquais quoi! Toute ma vie!

Et bref, j’ai voulu me remémorer ma vie, notre vie, nos jeux et distraction avant l’internet
(parce que le modem 512k j’ai eu ça en 2007,j’avais 17 ans…)

Mais j’ai aussi réalisé un truc bien plus important…

 

LE CAHIER DE STARS

J’ai passé mon enfance à ECRIRE!

Non vraiment, quand j’y réfléchis je me demande c’était quoi mon problème. Quel enfant sain d’esprit a comme hobby l’écriture!

je bosse en mangeant des biscuits eskizé mwen!

Dépi man té wè an fèy papié man té ka écri! Faut savoir que j’ai commencé à écrire à 2 ans, selon la légende mon premier mot fût YAOURT parce que je bouffais que des biberons de yaourt et rien d’autre (la meuf reloue depuis le début).

Bref j’adorais écrire, je soignais ma calligraphie et tout!

Moi au CP , j’avais pas encore bien saisi le concept de majuscule.

« La calligraphie c’est l’art des sots. » Mon père

Et forcément au collège j’avais mon cahier de stars. Le principe était simple: dans un cahier, je recopiais des paroles de chansons du Star Club, je collais des photos de stars, de candidats de télécrochet/téléréalité: Star Ac, Loft Story, Nouvelle Star…

Britney a un gwo pwel, un groupe de meufs qui chantent c’est pas un « girl’s band », et Jean-Pascal tient des propos misogynes…#douceépoque

Je donnais mon avis sur eux = je les malparlais clairement pask man sé an malpalan 
et voilà je kiffais ça!

Bien évidemment par la suite, j’ai tenu un journal « intime ».
Je crois que je racontais ma vie misérable d’enfant, mal aimée par sa maman qui ne l’a pas emmenée à la mer pendant les grandes vacances de 2002… Un peu normal, quand sa mère est alitée parce qu’elle s’est brûlée le pied au 2e degré avec 20L d’eau bouillante et que son pied ressemblait réellement à un jambon de Noel… #mauvaisefille

 

DESSINER

Oui j’avais aussi un cahier de dessins… Ah ben j’étais une artiste hein!

Je dessinais principalement des bandes dessinées telles que les Aventures de super BWABWA, un super héros qui faisait que des gaffes, un truc du style. Je dessine mal en plus, je sais pas pourquoi je me prenais pour Sempé et Goscini…

Non mais c’est pas tout, j’étais créatrice de mode dans ma tête aussi! Je tentais de reproduire des modèles que je voyais sur la Redoute et Bonprix (vu que ma mamie recevait ce catalogue super ringard)…

toute une époque

 

WORD

heuu…

Non là moi même j’ai envie d’arrêter cet article! C’est bien ça que tu as lu là.
Je m’amusais à ECRIRE SUR WORD.

Non mais là les mots me manquent!

En gros j’allais chez Audrey (je situe on est en 2000-2001, dans un monde sans internet, on jouait à Adibou et au démineur) et elle avait un ordi, et moi j’apprenais à utiliser WORD. Et notre « jeu » si on peut qualifier ça de jeu, notre passe-temps dirons-nous, c’était de prendre des livres, et de recopier les textes sur l’ordi …

A chaque fois je l’appelais pour lui demander comment on faisait la majuscule ou les parenthèses … Une période très formatrice au final hein…

 

LA MAÎTRESSE

Quand j’étais avec tonton Yoan, chez mamie, on jouait « à l’école ».
Mais merde c’était quoi notre problème sérieux? T’es en vacances, tu as envie de jouer à l’école?

Mais oui, chez mamie y’a un grand tableau et on s’amusait à faire des exercices à se donner des cours …

Le pire c’est que la décision venait de nous! Personne nous a imposé ça!

 

LA MESSE

Bon c’en est assez man ka démaroux!

Non mais qu’est-ce que ça veut dire?!

Alors là c’était le pompom! Kouté sa:

Quand on allait à la messe, à l’église du Gros-Morne (la base), on gardait les feuillets de chansons, tu vois!
Ensuite, on créait une sorte de pupitre, on prenait notre missel, on mettait un drap sur nous (le même drap qui servait quand on faisait des concours de miss)…et on faisait la messe, on chantait les chansons et tout!

Et moi, je voulais toujours faire la dame de la chorale. Parce que y’avait une dame de la chorale (celle de la messe de 10H) qui faisait trop de cinéma avec son corps, et moi j’adorais l’imiter! Elle avait une façon particulière de faire la coda! Elle me fascinait!

Et Yoan il faisait souvent les annonces : « mercredi 12 janvier Messe de sortie de Monsieur UNTEL, jeudi 13 janvier, messe pour les âmes du purgatoire… »

 

CHANTER (FAUX)

Vous l’avez sans doute remarqué, je chante divinem… Je chante.

Et c’est normal, moi, j’avais une chaîne Hifi que maman m’avait achetée chez Guy Vieules Galleria, et j’avais plein d’albums achetés chez NUGGETS: Christina Aguilera, Britney Spears ma go sûre, Craig David mon mec, Shakira…

Et man té ka chanté an anglé papa! Man jis té ka fè traductions chanté! (mais c’était incompréhensible, car j’utilisais le premier mot que je trouvais dans le dico, sans contextualiser la phrase de départ, ça n’avait aucun sens)

 

 

LIRE L’ENCYCLOPÉDIE

*non mes parents ne me forçaient pas à lire ça, ce n’était pas une punition, je n’étais pas une enfant maltraitée, ce genre de démarche était volontaire…

Je lisais de ouf quand j’étais petite: Kafka, Stendhal…

Non je déconne, je lisais des Martine comme tout le monde. 

quand lire me donnait pas envie de dormir

Ma mère passait son temps à claquer des milliers de francs en collection de livres, on avait au moins 3 bibliothèques à la maison et elle avait aussi acheté les collections TOUT L’UNIVERS et AXIS bon voila, y’avait rien à la télé, je lisais ça, et j’aimais vraiment ça, je passais mes journées des fois à lire des trucs sur les dinosaures et le système solaire (alors que je n’y comprenais rien), je lisais même ses vieux livres de recettes des années 80 achetés à France Loisirs… (grave malaisant).

Je sais même pas quoi dire, je me demande si j’ai eu une enfance normale.

Bref Next.

 

L’ANIMATRICE RADIO

Alors ça c’est un truc que j’avais complètement zappé!

Vers 12, 13 ans, j’avais récupéré un vieux magnétophone chez ma mamie (avec la cassette enregistreuse et tout…)

Et j’avais créé ma propre émission radio, un truc du style « Le Charli show » (et j’étais accessoirement ma seule auditrice).

Non mais le truc était bien fait bien structuré attention: y’avait une intro, y’avait des rubriques (rubrique star, rubrique astro) y’avait des jeux (personne n’appelait bien sûr)…

Et c’est normal en vrai, chez moi y’a pas de télé dans le salon, résultat, la radio de la cuisine joue toute la journée. Et je me rappelle que j’écoutais les émissions de Albè ti sirè, Tano, Isabelle Auguste, Alabowdaj, ou encore Renée-Lise Cimper (da queen)!

Anyway ça a clairement eu un effet sur moi et je faisais ma Renée Lise Cimper (la voix stylée en moins)

Et tout le monde me disait: « tu feras journaliste plus tard » moi je disais « non, je serai avocate »
(yin ki métié moun ka palé quoi)

Peu de temps après, j’ai entendu la voix de ma cousine sur RCI… Faut croire que c’est de famille cette affaire …

 

Bon alors que tout le monde se rassure, je n’étais pas aussi bizarre h24, je jouais à des jeux normaux: j’avais plein de Barbie, je jouais dans la cour de la cité avec mes amis, j’ai eu une enfance pas trop cheloue!

J’avais juste d’autres délires voilà on respecte la différence des gens!

Ce qui est marrant, c’est que j’ai commencé cet article en me disant que bon j’allais faire un pti article sympa marrant sur mes souvenirs d’enfance…

Mais au fil du temps et de mes réflexions je me suis rendue compte, que j’ai toujours été attirée par l’écriture, j’ai toujours aimé raconter des trucs, j’ai toujours eu un côté pédagogue (une pédagogie, la patience en moins, le côté dictatorial en plus)…

Bref tous ces jeux, c’était une sorte d’entrainement, de formation pour la future moi. Tant ils m’ont permis de développer ma curiosité et ma créativité.

Et tu vois ça me rappelle cette vidéo de la Youtubeuse Praveena « Ce que vous devriez avoir compris à 30 ans » (le lien est ICI) .

Et en gros dans cette vidéo elle dit :

« A 30 ans, ce pour quoi vous êtes faits, vous le faites déjà. » 

« A 30 ans d’une façon ou d’une autre votre nature profonde s’exprime déjà, peut-être pas consciemment, et peut-être pas dans la forme idéale, mais cette nature profonde s’exprime quelque part, c’est certain qu’elle ne peut pas se taire pendant 30 ans. » Praveena

C’est comme si la route était déjà tracée pour moi depuis très longtemps…On verra bien où ça me mène…

 

Article précédentHAPPY BIRTHDAY EDYNA
Article suivantLE VOGUE CHALLENGE DIT OUI A LA DIVERSITÉ
Charlina
La phrase qui me décrit le mieux: « plaire à tout le monde c’est plaire à n’importe qui » On m’a demandé de me décrire et j’ai aucune idée de ce que je dois dire, donc on va faire simple: – 28 ans, originaire du Robert, surnommée « la râleuse », jeune urbaniste en pleine crise existentielle. – une personnalité « effet kiss cool » : soit on m’aime soit on me déteste (et franchement les gars vous savez pas ce que vous ratez hein! #jemelapète) Un second voire troisième degré nécessaire pour espérer une connexion: – adore manger, ne vit que pour des nuggets sauce curry – écrit depuis un an, enfin quand ses neurones veulent bien coopérer – ancienne pessimiste repentie essaye désormais, de voir le verre à moitié plein! Me suivre : https://mavieestunegrosseblague.wordpress.com/

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici