Que celle, ou celui qui n’a jamais jeté l’ombre d’un regard sur son horoscope fasse un signe. Bien évidemment qu’on s’y attarde l’air de rien ou convaincu. On ne sait jamais, la boule de cristal, le tarot ne manifestant rien on peut espérer de son horoscope.

Espérer ou désespérer pourriez-vous me dire.
Mais non, soyez rassuré-e, un horoscope n’est jamais complètement pourri. Il laisse toujours un soupçon d’espoir, d’horizon à élargir (je n’ai pas encore fait le tour?), de rencontres possibles (il serait temps), de réorganisation(s) à envisager (tu pousses le bouchon l’horoscope), de jours tristounets à passer mais qui ne dureront pas (ouf!), de surprises et pas qu’une en plus (je n’aime pas les surprises), de la joie, du bonheur dans le couple (mouais ben voyons), etc.
C’est fort un horoscope.
On s’y retrouve toujours un peu. Force est de constater que c’est bigrement bien fichu un horoscope. Peu ou pas de négatif en contenu et s’il existe c’est juste pour insuffler de l’énergie positive. Courage cela va s’arranger ce n’est qu’un mauvais moment à passer. Comme tout ce qui compose la vie. Ben voyons !
Je suis au bout de ma vie parce que tout part en vrille mais l’horoscope me dit : ok, cap délicat à franchir, situation compliquée mais pas désespérée.
Il en sait quoi mon signe astrologique d’abord ? Et pourquoi cela change-t-il tous les mois ? Un signe c’est pour la vie non ? Ah ! Mais oui, les influences des planètes, je les oubliais. Vénus tu n’es pas à la bonne place, pousses-toi un peu pour que Mars s’y mette.
On peut y lire tout et son contraire dans son horoscope et comme l’optimisme prédomine, l’impasse, sur le peu de perspectives qui pourraient s’ouvrir pour l’avenir, semble évidente. Pas complètement folle hein ! En clair on retiendra ce qui nous arrangera. Allez hop ! Tout roule, on s’accroche, poursuit son bonhomme de chemin, l’horoscope dit que c’est passager.
Trop fort l’horoscope.
C’est l’effet Barnum, ou effet Forer du nom du psychologue qui a décrit ce biais psychologique, qui fonctionne plein pot. Bassement rationnel cet effet, pas vraiment planant et plutôt manipulateur. Notre inconscient s’y retrouve un peu alors qu’il s’y perd, s’y adonne. Vous me suivez ?
Du coup, on l’aime bien l’horoscope. Il nous précise ce que nous voulons bien lire même si les dites précisions sont on ne peut plus vagues. Elles collent à notre personnalité donc ça passe.
Vraiment costaud l’horoscope.