Bonjour,
Je me présente, Laura, jeune diplômée en communication de 21 ans, vivant à Montréal. J’aime bien écrire et ai trouvé à travers votre opération « blogueuse d’un jour », une belle opportunité à saisir. Voici mon article! Bonne lecture!
La team Créola te remercie vivement pour cet article Laura, une belle initiative à saluer ! Qu’elle soit suivie de nombreuses autres.

Depuis que je vis au Canada, plus précisément à Montréal, j’ai toujours été fière de dire “je suis Antillaise, je viens de la Guadeloupe.” Grande amoureuse de mon île et de ma culture, j’adore la partager dès que j’en ai l’occasion. Du coup, comme le maré tèt est revenu au goût du jour, j’aime bien porter des foulards en madras (yes ay!), histoire de changer un peu du wax. Ce que j’aime bien avec l’attaché du foulard, c’est qu’il n’y a pas de codes. Il y a une multitude de choix qui sont offerts: de toutes couleurs, de toutes les tailles, il suffit de laisser libre cours à son imagination…

Alors un jour, ma copine Linçia m’a demandé de lui apprendre à attacher son foulard, donc je suis venue chez elle et on s’est amusé à lui faire différents modèles… Et c’est le lendemain, sur un vrai coup de tête, que je me suis dit que ce serait sympa d’organiser un atelier autour du headwrap. J’ai présenté l’idée à Kelyane et elle a embarqué direct! On a réfléchi à l’organisation de l’événement, à toute la logistique et tout ce qui s’ensuit, pour finalement choisir LA date : le Samedi 14 Avril 2018. On s’est vraiment éclaté à planifier tout ça, à chercher des partenariats, à en parler autour de nous et tout et tout…

L’affiche de l’évènement :

Le Jour J, avec beaucoup d’excitation et d’appréhension, on a animé notre tout premier atelier. On voulait vraiment apporter une petite touche de chez nous, donc on a fait venir du madras à Montréal. On a fait des démonstrations de headwrap avec ce tissu, mais également avec du wax. Les participantes venaient de tous les horizons. C’etait  vraiment intéressant de leur faire connaître l’histoire du maré tèt autant en Afrique, que chez nous en Guadeloupe et Martinique.

 

De plus, on avait trois super partenaires : Curls Vitamins, une marque de produits capillaires créée par des Antillais et qui est implantée à Montréal. Kika Curls, une entreprise appartenant à une jeune femme haïtienne, qui proposait aux participantes plusieurs modèles de foulards pour l’atelier. Et aussi Inhairitance, un salon de coiffure pour les cheveux crépus et bouclés, qui nous a préparés de beaux sacs cadeaux pour les gagnantes du concours du plus beau maré tèt, à la fin de l’atelier.

 

IMG_2810

“Help a sister out : Edition Maré Tèt” : un véritable challenge!

Pour être honnête, c’était la première fois que j’organisais un événement. Et comme je trouvais l’idée d’un atelier comme celui-ci, vraiment cool, je me suis dit : «2018 c’est l’année de l’action, on parle moins et on agit plus. Let’s gooooo!» Donc Kelyane et moi, on s’est lancé ce challenge, et on a a-do-ré l’expérience. L’objectif de cet événement était de permettre aux participantes de passer un moment agréable entre femmes, et d’être dans une vraie vibe de partage et d’échange. good vibes only.  Le but était aussi de démocratiser le tissu madras, et de ne plus hésiter à le porter au quotidien comme un vrai accessoire. Les choix de tissu madras sont multiples, il y en a pour tous les goûts, les couleurs sont vives et peuvent se porter avec presque tout en faisant preuve de créativité!

Kelyane & moi :

Je vous invite à me suivre sur Instagram : _lawlaww

@ bientôt !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici