Pourquoi je n’ai pas peur de faire des compliments

Cela peut paraître « étrange » comme sujet, mais j’ai constaté que cela était souvent mal perçu, ou sous-entendu quand on complimentait quelqu’un. Pour ma part, c’est surtout cette vision des choses qui me parait bizarre. Depuis quand être gentil est devenu un défaut ?

Plus jeune, j’avais le compliment difficile. Je m’explique. Je faisais partie de ces femmes, qui considéraient toute autre femme comme une menace. C’est triste me direz-vous. Mais il faut prendre beaucoup de recul et surtout se connaître parfaitement pour avoir conscience de sa valeur et de celle des autres. 

Après de nombreuses années à me questionner sur moi, à chercher, à essayer de comprendre la femme que j’étais, il m’est apparu logique que ma plus grande rivale, c’était simplement moi ! Et une fois que l’on a compris ça, tout devient plus simple. On arrive surtout à apprécier les autres. 

J’ai aussi appris avec les années et je pense une bonne dose de maturité, que chacune de nous, finalement, travaillait même de manière inconsciente à l’évolution de la condition de la femme. Parce que oui, même dans nos grandes capitales, il y a encore du boulot à faire. 

Une femme qui devient PDG d’une grande entreprise, donne un message fort à toutes les femmes qui travaillent et qui souhaitent gravir les échelons. Une femme qui crée son entreprise motivera toutes celles qui n’osent pas franchir le cap. Cette femme, qui reprend ses études après des années à la maison, est une source de motivation. Chacune de nous, à notre petite échelle, pouvons être l’exemple, la source de motivation de quelqu’un. 

Je viens de finir le livre de Sheryl Sandberg (en avant toutes), bras droit de Mark Zuckerberg, et cette femme est une véritable source de motivation. À travers chaque page, elle nous pousse à nous soutenir, à ne plus avoir peur, à prendre notre place à table. Reconnaitre les qualités chez une autre femme, ne fera pas de nous quelqu’un de moins fort, bien au contraire, elle prouvera simplement que nous avons le mental et la force de caractère pour reconnaître ce que nous considérons comme bon, bien, beau sans que cela ait à minimiser ce que nous sommes. 

Aujourd’hui, je considère important de féliciter toutes celles qui font un travail, ou une action qui fait écho à ce que j’aime. Je ne cherche ni amie, ni remerciement quand je fais cela. Je veux juste que la personne en face sache qu’il y a une personne qui a été sensible à son travail. Et je pense qu’il n’y a rien de plus motivant que d’être félicité pour les efforts fournis. Alors si je peux contribuer à rassurer quelqu’un, à un sourire, une marque de satisfaction pourquoi m’en priver ? 

©amazon

Articles récents