Grégory Privat, un pianiste envoûtant

Le jeune pianiste, compositeur et chanteur martiniquais a croisé les chemins de Jacques-Schwarz-Bart, Guillaume Perret et Sonny Troupé. Puis l’album Thales of Cyparis, inspiré de l’histoire de louis Auguste Cyparis, l’unique prisonnier survivant de l’irruption de la Montagne Pelée, en 1902, l’a propulsé parmi les figures montantes de la nouvelle scène jazz. On se souvient aussi de son duo avec Sonny Troupé avec l’album Luminescences avant que  Grégory Privat crée son propre label : Buddham Jazz.

Avec Yonn, son dernier album sorti dans les bacs en début d’année, il se lance en virtuose et en solo. C’est en effet la première fois que le pianiste propose un disque piano solo. Onze titres d’un jazz épuré, très addictif qui évoque à la fois le voyage, la mer et un cheminement intérieur profondément inspirant comme l’annoncent les titres des morceaux : Pa Pléré, l’Horloge créole, Respire, J’ai oublié les mots… Un album lumineux qui vous met en suspension et vous maintient-là jusqu’à la dernière note.

Yonn est sorti fin janvier 2022 sur le label du pianiste, Buddham Jazz

Un extrait de Yonn :

Texte : Aimée Petit

Photo : @ Roch Armando

Articles récents