www.forums.net

« Kouman, fidji’w toujou maré ? »
« Fout ou monstré ! »
« Tu serais plus belle si tu faisais un ti sourire ! »  
« Dé-chifonnin fidji’w ! »
« Avant je croyais que tu étais méchante »

Si, comme moi, tu as déjà été la cible d’une de ces remarques débiles, c’est que tu es certainement victime du Resting Bitch Face (ou RBF pour les intimes).

C’est quoi le Resting Bitch Face?

Instant Petit Wobewtin Illustré :
Le RBF ou « tête de garce » (hum ça commence bien) est une expression faciale qui apparait INVOLONTAIREMENT et qui donne aux autres l’impression qu’on est fâchée, agacée, blasée, hautaine ou même dans le jugement. Il apparait quand le visage est détendu, lorsque les muscles du visage sont au repos.

Non, on est pas « méchante », on fait juste notre life, le RBF, on l’a ou on ne l’a pas. Mais il pose le problème du regard de l’autre. « L’autre », mais si tu connais, l’autre, c’est cet être extrêmement sensible, qui est très vite mal à l’aise quand tu lui souris pas. Pov choupinou. Alors l’autre, faut lui sourire, même quand y’a pas de raison de sourire, pour pas le mettre mal à l’aise, l’autre … t’as capté ?

En gros, il y aurait, dans notre société une injonction à sourire. Et d’après mes recherches, cette injonction serait bien évidemment FAITE AUX FEMMES ! #labase 
En effet, des études scientifiques auraient démontré que le RBF concerne autant les hommes que les femmes (coucou Kanye!) mais évidemment, c’est toujours les femmes qu’on saoule avec ces conneries.

Y’a toujours un mako à qui t’as rien demandé qui vient t’apostropher dans la rue en te disant  » tu es très belle madame, dommage tu souris pas. » Non mais qui ? ki moun ki té mandéw ca! C’est quel toupet ça?! Bondié man colè !
Alors d’après ma mère,  ce serait une technique de drague hyper maladroite, un truc pour engager la conversation. Non mais c’est clair que commencer la conversation en jugeant mon expression faciale c’est l’idée du siècle… ANYWAYZZZZZ

Ben oui, y’a une pression de la société qui est faite (aux femmes en l’occurrence) pour sourire. Il faut paraitre heureuse, avenante en permanence. Si tu souris pas, ça fait comme un effet de halo mais inversé tu vois. Tu souris pas, donc t’es moche, donc t’es nulle, donc t’es méchante, donc « ou pa an bon moun », donc on viendra pas te parler. 

La pression étant tellement forte, j’ai moi aussi essayé de me plier, avec plus ou moins de succès à ce diktat du sourire. Je me suis dit que man pa djè djè bel, donc valait mieux

« faire un ti sourire ».

Et puis je me suis vite rendue compte, que:

1 ce n’est pas facile ni naturel, d’être dans un contrôle permanent de son expression faciale.

2 c’est ridicule et je m’en fous de ouf.

3 surtout je n’avais pas besoin de faire tous ces efforts, puisque quand je rencontrais quelqu’un de souriant, je lui souriais automatiquement.

En fait, je n’ai pas à sourire sur commande ou « pour rien ». Si tu es souriant avec moi, je le serai avec toi, si tu dis quelque chose de plaisant, si tu m’envoies de « good vibrations », mais j’ai zéro raison de sourire niaisement quand j’achète mon PQ à Carrefour Market. Et puis c’est comme ça!

Il est évident que « man pa dwé pesson ayin » donc que ça plaise ou non, je resterai avec mon RBF. C’est MON RBF, j’embrasse complètement mon RBF. Si tu es capable de passer outre mon RBF, c’est génial, bienvenue dans ma team, on s’amuse bien dans ma team. auquel cas, ben … bisous de moi ! #écrémage

Tout ça pour dire, les filles, acceptez votre visage comme il est, vous savez ce que vous valez, vous savez que vous êtes sympas, drôles, intelligentes, vous n’êtes pas qu’un visage.

Et puis les gens qui nous saoulent avec leurs commentaires, faites quelque chose de votre vie, zot pa ni an lo-yé pou péyé par hasard ?!

Bref, avez-vous un Resting Bitch Face ? (que je me sente pas trop seule…)

 

Article précédentLES PIRES CADEAUX DE NOËL DES STARS
Article suivantNotre influenceuse de la semaine : la pétillante Sicy Mood
Charlina
La phrase qui me décrit le mieux: « plaire à tout le monde c’est plaire à n’importe qui » On m’a demandé de me décrire et j’ai aucune idée de ce que je dois dire, donc on va faire simple: – 28 ans, originaire du Robert, surnommée « la râleuse », jeune urbaniste en pleine crise existentielle. – une personnalité « effet kiss cool » : soit on m’aime soit on me déteste (et franchement les gars vous savez pas ce que vous ratez hein! #jemelapète) Un second voire troisième degré nécessaire pour espérer une connexion: – adore manger, ne vit que pour des nuggets sauce curry – écrit depuis un an, enfin quand ses neurones veulent bien coopérer – ancienne pessimiste repentie essaye désormais, de voir le verre à moitié plein! Me suivre : https://mavieestunegrosseblague.wordpress.com/

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici