Charlène Mounien (robe verte) en compagnie de ses modèles. (Photos : C.L.)

Charlène Mounien, créatrice de la marque I Love K’shoo couture a récemment présenté sa nouvelle collection Orikera, quand l’Orient rencontre la Caraïbe à Angel beach bar au Gosier.

Orikera, Quand l’Orient rencontre la Caraïbe, un nom évocateur pour la nouvelle collection de la créatrice de la marque – I Love K’shoo -, Charlène Mounien. « Mon inspiration ce sont mes origines, j’ai un certain pourcentage d’origine nigériane et indienne. C’est après avoir pris connaissance de ces origines que j’ai voulu travailler sur mes racines pour la collection. Les imprimés sont d’inspiration marocaine, c’est vraiment un mélange de tout l’Orient et de la Caraïbe avec le madras et les couleurs. Et pour aussi montrer que les modèles sont créés en Guadeloupe », glisse-t-elle.
Pour cette nouvelle collection, pas moins d’une trentaine de modèles ont été présentés au public. Des maillots dos nu aux imprimés graphiques, tropicaux, colorés dont les coupes mettent en valeur les courbes du corps sans vulgarité. D’ailleurs, l’essence de la marque c’est de permettre aux femmes quelque soit leur morphologie et le regard des autres de s’assumer, de se sentir sexy.
À cette collection s’ajoute également les vêtements de plage, des robes perlées à la main, des tuniques ou jupes ornées de galons, marocains africains et égyptiens toujours dans cet esprit oriental. Le madras référence à la fois indienne et caribéenne, est lui aussi présent dans les tuniques au niveau des ceintures ou même en capuche.
Avec Orikea, Charlène Mounien propose une nouvelle fois une collection identitaire.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici