Des kiss spots en pleine nature !

Depuis quelques temps, des œuvres parsèment notre île, devenant, en un clin d’œil, des spots photos très tendance. Impossible d’ignorer ces structures, elles sont photographiées, partagées, diffusées et copieusement likées sur les réseaux sociaux.

Une des balançoires installées plonge dans l’eau turquoise de Anse Caritan à Sainte-Anne. Panorama sobre où le regard caresse le rocher du Diamant et la Femme couchée. Et que c’est beau ! Une autre balançoire avait été accrochée à un cocotier couché. Tout aussi beau !

Toujours à Sainte-Anne, l’Anse Michel s’est vu doter d’un nid d’oiseaux magistral où viennent se lover les visiteurs. Mieux, des professionnels ont carrément adopté ce site pour leurs shooting-photos. S’y blottir c’est se glisser dans une parenthèse enchantée, le temps d’apprécier la beauté panoramique des alentours.

Au Carbet, sur les hauteurs de Morne aux bœufs, une structure légère forme un cœur, un petit banc à partager sous des ailes végétales aériennes. Les romantiques y affluent, viennent arrêter le temps, face à l’océan. Là aussi, la vue vertigineuse mérite qu’on s’y attarde.

La magie de ces sites repose sur la mise en valeur harmonieuse de points de vue, mais aussi sur le soin apporté à la composition des installations dont le végétal fait largement partie.

Ils sont sept magiciens, amoureux de la Martinique, et emmenés par Christian Jean-Alphonse, initiateur du concept de Valorisation Martinique. Chris n’en est pas à sa première expérience. Il y a trois ans, avec l’aide d’un copain skipper, il assemble des bouts de bambou pour construire un radeau à la cascade Didier. Vite relayée sur les réseaux, l’information fuse et en moins de temps qu’il faut pour cliquer, les curieux se pointent, aiment et font le buzz !

Succès total pour cette idée toute simple qui n’a d’autre ambition, selon son créateur, que de faire sortir les Martiniquais de chez eux pour une escapade vers la cascade.

Le trentenaire avoue cette dimension à son « œuvre » : « mon ambition est de pousser les Martiniquais à redécouvrir leur magnifique île« . Fort de l’expérience du radeau, il récidive quelques mois plus tard avec l’organisation d’une chasse au trésor mettant en scène des balançoires. Le succès se renouvelle.

Et puis, jaillit l’idée de fabriquer des structures plus sophistiquées, plus abouties en suggérant des angles, des points de vue, des perspectives dans des spots de rêve.

Sublimer des endroits merveilleux, c’est ce que le collectif réalise depuis bientôt deux ans avec des structures végétales en cohérence totale avec la nature. Tel ce dernier élément au Carbet, qui n’est d’ailleurs plus la seule initiative du groupe, mais une demande de la mairie du Carbet qui souhaitait un immense cœur se fondant dans la nature…

Effectivement, seules des matières organiques composent les installations. De plus, régulièrement, l’équipe effectue des inspections afin de vérifier la sécurité des équipements.

Pas de doute, ces spots font rayonner notre île à travers ce qu’elle a de plus beau, de plus romantique, de plus magique. Sur les réseaux, « Valorisation Martinique » compte plusieurs milliers d’abonnés (18,3 K sur Instagram et 5000 sur FB). Christian, ravi, l’est encore plus quand il croise des promeneurs émus de (re)venir sur des endroits oubliés, abandonnés, banalisés. Aujourd’hui, amoureux, grands-parents et petits-enfants, touristes, randonneurs, curieux … se bousculent pour un selfie vite partagé sur les réseaux.

Ça vaut toutes les campagnes de pub pour l’île !

Un bémol ? Oui, Chris avoue qu’administrativement, c’est compliqué. Mais au lieu de le décourager, les remarques et demandes d’autorisation le galvanisent dans la poursuite de son projet, y compris dans le passage aux normes de ses anciennes structures.

Il recherche des lieux, répond aux mairies intéressées et continue à faire sortir les Martiniquais de chez eux !

Texte : Marlène François

Photos : Aurélien Brusini

Articles récents