Anse Grosse Roche à cœur ouvert

A l’aube naissante, le ciel pastel pleure sur un océan de laiton. Les caresses des alizés gagnent en intensité à mesure que nos pas rejoignent la trace des Caps – le sentier côtier qui relie la commune du Vauclin à Sainte-Anne – sur le Domaine de Grand Macabou.

La randonnée nous emmène à la rencontre des formations géologiques les plus anciennes de Martinique, des coulées de lave andésitique de 24 millions d’années avant notre ère et de lave basaltique de -19 millions d’années vers Grande Anse Macabou, au nord, aux dômes de dacite de -17 millions d’années au sud, vers le Cap Macré.

L’approche littorale est solennelle, suivant le petit chemin de croix de la chapelle Notre Dame des Roses, qu’on appelle aussi chapelle de la Vierge des Marins. Présence divine que de nombreux fervents saluent au passage, lieu intimiste et vivant pour une respiration sportive comme spirituelle face à un panorama époustouflant…

Le chemin vacille ensuite entre les cactus cierges ; la plage d’Anse Grosse Roche se dessine en contrebas, déroulant ses ourlets turquoise sur le sable blanc. Quelques crabes Touloulous font le gué sous les ombrelles des cocotiers, sentant soudain l’air s’humidifier et l’horizon s’effacer.

Le grain court sur le sable, fondant sur nous, semant vent et fureur dans ce paysage de quiétude romantique au parfum d’infini. A peine le temps de trouver refuge entre les palmes coiffées en tipi autour du tronc d’un jeune cocotier. Les flots iodés s’engouffrent à l’horizontal dans le sous-bois de raisiniers.

Leurs troncs ocres couronnés de larges oboles végétales aux camaïeux de verts vibrent d’une luisante intensité. Puis, le calme revient. L’océan miroite, le ciel s’entre-ouvre et un arc-en-ciel inonde la baie de mille nuances chatoyantes.

En point d’orgue au kilomètre de plage, la falaise du Cap Macré et son cœur percé naturel dont jaillit le feu solaire en fusion. Sous nos pieds nus, le sable, encore frais et tendre. Les vagues à lames bouillonnent sur le calcaire récifal et leurs embruns flirtent sur nos lèvres. Moment d’intense communion avec la nature, tous les sens en éveil, pour un nouveau jour sur Terre…

  PRATIQUE 

Niveau : facile

Accès : parking du Cap Beauchêne

Distance : 2 km

Durée : 1h

Point de vigilance : En plein soleil sur la majorité du parcours. Rouleaux parfois puissants.

Intérêt à proximité : Plusieurs boucles sont possibles à partir du même parking : boucle des Mornes, boucle Marie-Catherine, boucle de l’Etang Massel, trace des Caps.

A emporter : Crème solaire, maillot de bain, pique-nique suivant vos choix de sentiers.­

Texte : Véronique Brusini 

Photos : Aurélien Brusini

Articles récents