Les rires du Pipiri : un poème pour le nouveau Créola

Il a fallu être patient… Nos îles sortent d’une longue pause, une parenthèse de deux années, comme une retraite forcée. Une période paradoxale, difficile autant que féconde, comme tout retour au silence. Mais nos territoires ont su faire face à ces temps incertains, à ces crises qui se sont jouées de nous. Ils en renaissent avec une énergie qui redouble, l’envie intense de nouvelles expériences, un appétit fou pour l’art, la culture et le sport, un besoin de joie qui illumine les visages. Pour croquer cette dynamique neuve, Marcel Rapon a écrit ce poème dédié aux pages de Créola. Marcel Rapon, auteur, est aussi président de KARISKO, association qui promeut la redécouverte des gestes ancestraux à travers, entre autres, la réhabilitation de la pirogue Kanawa, utilisée autrefois par les Kalinagos.

Te souviens-tu des rires du Pipiri

- Advertisement -

quand il réveillait tes rêves Karayib de déconfiner la Vie en Rose ?

… et,

S’il te reste un zeste de piment de joie,…saupoudre tes soupirs pour ouvrir grand portes et fenêtres de tes rires trop longtemps numériques…

Te souviens-tu des prières de louange du Gwoka et des Allelujha de la Biguine tandis qu’un son Watabwi faisait vibrer de colère la Vie… parce qu’un turbulent micron faisait des zwel séré avec notre Terre-Mer ?…

… et,

dis-moi

je t’en prie….

… Maintenant,

quel demain ne bercerait pas de naissances et renaissances le gospel de nos plages arcs-en-ciel d’esprits nus qui émerveillent les horizons

lesquels jamais ne souffrent ni ne meurent !

Avec la foi du Soleil qui nuit et jour coach de son rayonnement nos efforts endormis !…

Avec la tendresse de la Lune qui jour et nuit caresse le ciel de nos biodiversités d’Amours !…

Avec notre Patrimoine Karayib qui fait des zyé dou à notre jeunesse de tout âge !…

Woulo pour un tsunami de koudmen né de notre pratique de destin commun partagé… Architecte d’un renouveau de l’art de vivre Antillais…

Et,

Dans un hamac d’Alizés

Prenons sans faim

un Ti-Punch de bleu Outremer dans un Kwi de

Tjenbé rèd Partagé !

 

Marcel Rapon

 

 

 

Article précédentTi-Jean cherche du travail
Article suivantDanser la liberté

Articles récents

A bloc !

Retour à la terre

Danser la liberté

Ti-Jean cherche du travail