Morgane Waber, une cheffe lumineuse

A Anse-Bertrand, en Nord Grande-Terre, les gastronomes se retrouvent autour de la cheffe Morgane Waber pour partager, en toute simplicité, une cuisine lumineuse et savoureuse…

« Quand mes hôtes s’attablent au Rayon de Soleil, je les sens apaisés face au climat particulier que nous traversons avec la crise sanitaire. Ils entrent en résonance avec l’énergie positive que je distille ». Morgane Waber est là, ouverte à la vie, sur la terrasse colorée de son restaurant, sereine et rayonnante. Pas étonnant qu’elle ait choisi avec sa mère cette enseigne pour régaler le palais des gastronomes : elle irradie par sa présence chaleureuse et propose une cuisine haute en couleurs d’une rare finesse. Un savant mélange d’exigence, de métissages et de découvertes gustatives, olfactives et visuelles au bout de la fourchette. Là encore, point de hasard. Car Morgane nous parle « vrai » ; à travers ses fourneaux, c’est un peu d’elle-même qu’elle offre à chaque assiette. La jeune femme qui a grandi à Petit-Canal, d’une mère indo-guadeloupéenne et d’un père italo-suisse, a toujours savouré cette richesse culturelle au sein des siens. « Une famille où tout le monde aime cuisiner et le partage bien volontiers en toutes occasions », confie-t-elle.

- Advertisement -

Toute petite déjà, Morgane prend un plaisir non dissimulé à goûter, expérimenter, observer la ronde des faitouts, comme le fait sa fille aujourd’hui. Mais l’idée de s’approprier ce mystérieux assemblage des saveurs ne germe pas tout de suite. Après un bac S et un BTS qualité industrie agro-alimentaire, Morgane s’implique dans l’entreprise familiale « Saveurs des tropiques », avant de saisir l’opportunité de s’installer à son compte pour laisser parler son cœur. Plusieurs mois sont alors nécessaires pour rénover la case traditionnelle en bois dans laquelle elle souhaite s’installer, face au littoral d’Anse-Bertrand. « J’ai participé à plusieurs émissions (Chef péyi sur Guadeloupe 1ère, avec Cheffe Kelly sur France 3…) » et, en 2018, la grande aventure du goût commence enfin. « Mis à part mon attachement profond à la qualité et au choix de produits locaux, j’ai trois mots d’ordre : du frais, du frais et toujours du frais ! » A une enjambée de l’océan Atlantique (de l’autre côté de la rue), offrir le poisson du jour est une évidence et la surprise – en bouche comme à l’assiette – tient au génie créatif de celle qui caresse le projet de devenir maître restauratrice.

Texte : Véronique Brusini 

Photos : Aurélien Brusini

Articles récents

A bloc !

Retour à la terre

Danser la liberté

Ti-Jean cherche du travail